Emilie GoudalChercheure post-doctorale Gerda Henkel Stiftung/LabexMed au Centre Norbert Elias (CNRS/EHESS)

© Dennis Adams, Black Belmondo, 2008. (détail)

Docteure en histoire de l'art de l'Université Paris Nanterre, Emilie Goudal a soutenu une thèse intitulée « La France face à son Histoire : les artistes plasticiens et la guerre d’Algérie de 1954 à nos jours » (à paraître aux Presses du Réel début 2018). Elle a été assistante de recherche au Centre allemand d'Histoire de l'art à Paris (2007-2009), boursière du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes à l'Institut de Recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) à Tunis (2009-2011). Membre du collectif Globalisation, Art et Prospective, elle a été boursière post-doctorale au Centre allemand d’histoire de l’art de Paris en 2016-2017. Dans le cadre de la bourse Gerda Henkel Stiftung/LabexMed 2017-2018, elle poursuit actuellement ses recherches post-doctorales au Centre Norbert Elias (CNRS/EHESS).

Ses travaux portent sur les interpénétrations entre art contemporain, politique et enjeux de mémoire(s), notamment en Allemagne, en Algérie et en France, ainsi que sur les questions de restitution et de «  patrimoine partagé » dans le contexte de la décolonisation. Elle a publié de nombreux articles sur ces sujets, dont Frantz Fanon iconique ? Pensées à voir, l’Algérie de Fanon dans les arts visuels à paraître dans la revue Perspective (décembre 2017).

 

© Dennis Adams, Black Belmondo, 2008.